Les Amis de l'Orgue de Monteux

Paul-Antoine Bénos-Djian

Retourner à la liste des artistes

Contre-ténor

Paul-Antoine Bénos-Djian donne ses premières représentations scéniques à l’âge de 10 ans au sein de la structure Opéra Junior et entame en parallèle un cursus de chant choral au Conservatoire de Montpellier.

Après l’obtention d’un DEM de percussions et d’une licence de Droit Public, il poursuit sa formation vocale au sein de la maîtrise des Chantres du Centre de Musique Baroque de Versailles, puis il est admis au Conservatoire National Supérieur de Musique et Danse de Paris dans la classe d’Yves Sotin et y obtient sa Licence à l’unanimité. Il y étudie aussi l’écriture, et la musique de chambre dans la classe d’Anne Le Bozec.

Tout au long de sa formation musicale, il est amené à travailler auprès de nombreux artistes d’horizons divers (C. Rousset, H. Niquet, M. Piquemal, F Malgoire, O. Gaillard, P. Ferro, J-P Drouet, B. Khalifé, ) et à se produire dans des lieux prestigieux tels le Tokyo Opera City, le Theater an der Wien, l’Opéra Royal et la Chapelle Royale de Versailles, l’Arsenal de Metz, l’Opéra Grand Avignon, l’Opéra National de Montpellier, l’Opera de Massy, la fondation Louis Vuitton, les Universités de Lafayette et Bâton Rouge (USA).

Dans le cadre de ses études au Conservatoire de Paris, il se produit en tant que soliste sous la direction de Raphaël Pichon, Emmanuelle Haïm, Benoit Haller, Christophe Coin, Philippe Pierlot. Il y aborde le répertoire lyrique en incarnant le rôle d’Athamas dans Sémélé de G.F Haendel, participe à la production Le Malade Imaginaire de M-A Charpentier en partenariat avec le Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique de Paris, et accompagne la danseuse baroque Ana Yepes dans le cadre du Festival d’Automne au Centre National de la Danse.

Il collabore également avec des ensembles de renom tels Les Cris de Paris, Les Lunaisiens, Les Musiciens du Paradis, Les Cyclopes, le Taylor Consort, lors des festivals de Beaune, Ambronnay, Saint-Michel-Thierache, Les Musicales de Normandie.

Sensible à la diversité des répertoires, il rejoint les académies de musique ancienne de Sablé-sur- Sarthe et Royaumont respectivement dirigées par Philippe Jaroussky et Raphaël Pichon, il se perfectionne également dans l’art de la mélodie et du lied auprès de Mireille Delunsch et Hartmüt Höll. Il défend enfin le répertoire contemporain en créant la pièce Visage de Philippe Raynaud, ainsi qu’une commande de pièces pour trio de voix d’homme d’Isabelle Fraisse dans le cadre de l’émission « Alla Breve » diffusée sur Radio-France.

En 2015, il se distingue en obtenant le Prix Grand-Avignon lors de la première édition du Concours Jeunes Espoirs de l’Opéra Grand Avignon.

En 2016, il est lauréat de la Fondation Meyer (bourse à la mobilité). Il se produit en soliste lors du festival de Sablé-sur-Sarthe pour le programme Contre-Tenors avec l’ensemble Il Pomo d’Oro (dir. M.Emelyanichev), mais aussi lors du Festival d’Entrecasteaux et des Musicales de l’Aubrac pour un programme Britten entouré de Cyrille Dubois, Marc Mauillon et Anne le Bozec.

Il est sélectionné pour faire partie de l’académie Mozart du festival d’Aix-en-Provence dirigée par Susanna Eken qui se déroule en Juin 2017. Il se produit en récital salle Gaveau au côté d’Hasnaa Bennani, Delphine Galou et l’Ensemble I Muffatti autour d’un programme Haendel en Novembre 2017.

L’année 2018 marque ses débuts à l’opéra, dans le rôle-titre de Rinaldo, dirigé par Bertrand Cuiller et mis en scene par Claire Dancoisne lors d’une tournée en France ainsi qu’aux festivals de Sablé et Bruges. Il chante également les soli d’Alto dans la Passion selon Saint Matthieu dirigée par Benoit Haller à Strasbourg, Lyon ainsi qu’au prestigieux Bachfestspiele de Leipzig.

Parmi ses projets futurs, on notera sa participation à la création de La Nuit des Rois de Shakespeare avec la Comédie Française mis en scène par Thomas Ostermeier, ainsi que plusieurs prises de rôles dont celles de Unulfo dans Rodelinda de Haëndel au Théâtre des Champs-Elysées (dir. Emmanuelle Haïm), Marte dans La Divisione del Mondo de Legrenzi à l’Opera Royal de Versailles (dir. Christophe Rousset), ainsi que le rôle-titre dans l’oratorio San Giovanni Battista de Stradella à l’opéra de Rennes et Nantes (dir. Damien Guillon).

 

 

Partager sur :